Le commerçant de proximité une catégorie à part

Les commerçants c’est du BtoC

A force de voir ces acronymes BtoB ou BtoC et plus récemment le CtoC cela donne l’impression que le marché de la consommation est un marché codifié  « d’une manière générale ». Cette généralisation semble ne pas s’appliquer aux commerces de proximité qui eux regardent leur marché de manière locale.

Pour rappel le BtoB signifie business to business donc une entreprise qui vend à une autre entreprise.

BtoC signifie Bussiness to consumer donc une entreprise qui vend à des consommateurs finaux.

Et le CtoC, des consommateurs qui vendent à d’autres consommateurs, comme sur le bon coin ou eBay pour citer deux exemples.

Les commerçants de quartier se classent donc dans le BtoC.

Les petits commerçants, une catégorie à part

Un des gros atout du commerce de proximité est la relation client. Ce que l’on appelle aujourd’hui le petit commerce a constitué pendant très longtemps le lien social et un fondement de notre société et plus précisément de nos régions. C’est le petit commerce, au travers de la vente de produits locaux que l’identité de nos régions se transmettent.

Cette relation privilégiée dont joui le commerçant est le HtoH, Human to Human, un humain vend à un humain. Le lien social direct sans facebook, sans e-commerce ou e-mail, a longtemps été le monopole du petit commerce que de nombreuses évolutions sont venues bousculer.

Pour tirer parti de cette relation les commerçants devraient:

Adopter un bon programme de fidélisation et informatiser la relation client (incontournable depuis déjà un moment). Aujourd’hui tout commerce doit être promu continuellement. Ceux qui ne le font pas vivent sur des acquis qui s’étiolent peu à peu. Avant il suffisait de bien cuisiner pour remplir son restaurant, mais ça c’était avant.

La perte du sourire du commerçant, un magasin peu attirant, l’absence de vie sont des éléments qui détruisent la relation d’humain à humain. Une des missions du commerçant est le lien social. Sans bonne humeur, optimisme, vivacité un commerce périclite.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *